Quels sont les modes d’hébergement adaptés à la maladie de Parkison ?


Accueil > Santé Seniors > Pathologies spécifiques au grand âge > La Maladie de Parkinson

De nombreuses raisons conduisent à préférer l’hébergement en maison de repos et de soins spécialisés pour le bien être et la sécurité de son proche malade de Parkinson... le point avec Retraite Plus :

Les personnes âgées souffrant de la maladie de Parkinson, voient leurs mouvements perdre progressivement  de leur précision et finissent souvent par devenir entièrement dépendantes de leur aidant.  Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, les aidants se verront malheureusement dépassés par cette lourde tâche c’est pourquoi, il existe aujourd’hui des maisons de repos et de soins en Belgique qui se spécialisent dans l’accueil et le suivi des personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson.

  • Ces établissements spécialisés dans la maladie de Parkinson offrent des infrastructures adaptées à l’accueil des seniors atteints de Parkinson. Dans ces maisons de repos et de soins, le mobilier est fonctionnel et prévu pour éviter les risques de chutes et les fractures. 

                                                  Cliquer ici pour accéder au blog

  • Le personnel médical et les auxiliaires de vie, sont formés à donner les soins adaptés aux différents stades de l’évolution de cette maladie. Certains établissements bénéficient même d’un psychomotricien attitré, d’un kinésithérapeute permanent, d’un ergothérapeute et bien évidemment de psychologues et de psychiatres pour gérer les troubles comportementaux et les phénomènes d’hallucinations.

En effet, les manifestations de cette maladie sont nombreuses et difficiles à appréhender. Elles nécessitent de nombreuses séances de rééducation. Episodes de tremblements et mouvements entrecoupés de la main font partie du quotidien des malades. La maladie évolue ensuite vers une  rigidité musculaire, et des mouvements ralentis des doigts.

S’ensuivent ensuite différents troubles comme des troubles de la déglutition, un dysfonctionnement olfactif et des périodes de grande agitation pendant le sommeil. A cela s’ajoute également des problèmes d’ordre psychologique, allant de la simple dépression à des phénomènes d’hallucination. Des troubles qui nécessitent une prise en charge médicale sérieuse, incluant traitement médicamenteux et thérapie adaptée.

En stade très avancé de la maladie, ces manifestations compliquent énormément la vie des malades et nécessitent un assistanat de tous les jours. En plaçant votre ainé atteint de Parkinson dans une maison de repos et de soins spécialisée vous lui assurez le bien-être et la sécurité.

Quels sont les avantages pour un malade de Parkinson d’être hébergé en maison de repos et de soins ?

  • Assurer un bon suivi médical, en adaptant régulièrement le traitement médicamenteux en fonction de son efficacité ou des éventuels effets secondaires.
  • Pouvoir pratiquer librement des séances de rééducation quotidiennes dans une structure adaptée.
  • Bénéficier d’une assistance permanente dans les gestes essentiels de tous les jours : S’alimenter, s’habiller, se déplacer. Car le malade de Parkinson arrivé au stade final, sera de toutes évidences, mieux encadré s’il est hébergé dans une structure sécurisée et médicalisée 24 heures sur 24. 
  • Veiller à sa sécurité : D’autant que les risques de chutes dus aux problèmes moteurs et de désorientation sont importants.
  • Une surveillance médicale accrue est nécessaire tant pour veiller aux problèmes psychologiques et d’hallucinations, qu’aux problèmes d’alimentation. Il peut maigrir très vite, du fait des difficultés de déglutition et de coordination des mouvements pour se nourrir.

Une situation faite d’impératifs impliquant la présence d’un tiers à domicile de façon quasi-permanente. Aussi, quand le maintien au domicile n’est plus possible, car la sécurité du malade de Parkinson ne peut pas être garantie, l’entrée en établissement spécialisée devient la meilleure des solutions.

En maison de repos et de soins, il pourra être encadré et suivi par un personnel compétent et formé aux thérapeutiques du patient désorienté. Il ne souffrira pas de l’isolement, ses déplacements à l’extérieur comme au sein de son propre domicile devenant de plus en plus périlleux.

Quels sont les facteurs qui permettent une bonne intégration du malade de Parkinson en maison de repos et de soins ?

  • L’entrée en établissement doit être progressive et soutenue par la famille.
  • La proximité géographique de votre domicile permettra des visites régulières. 
  • Le fait d’être entouré en permanence, par d’autres résidents et par le personnel médical contrairement à l’isolement et la solitude de son domicile, facteurs importants d’angoisse et d’état dépressif, aura une influence sur son moral et son état psychologique. 
  • Il faudra veiller à ce qu’il puisse amener dans sa nouvelle demeure que représente la maison de repos et de soins, le maximum d’objets personnels tels que des photos, des souvenirs, son petit mobilier, car le malade de Parkinson a besoin de repères solides. Toutes situations nouvelles pouvant le déstabiliser.

Il existe plusieurs types d’établissements spécialisés dans la prise en charge des malades atteints de Parkinson 

  • Maison de repos proposant des animations adaptées aux malades de Parkinson.
  • Maison de repos et de soins proposant un certain type de rééducation pour les malades de Parkinson.
  • Maison de repos et de soins spécialisés, disposant éventuellement d’une unité de vie Alzheimer. Ces établissements sont particulièrement pointus dans l’approche thérapeutique du patient désorienté, et bien que la maladie de Parkinson soit très différente d’Alzheimer, il s’agit également d’une maladie neuro-dégénérative nécessitant un encadrement et des soins adaptés.

L’importance d’une structure d’hébergement spécialisée dans l’accueil des malades de Parkinson 

Ainsi, quand le maintien au domicile n’est plus possible, car la sécurité du malade de Parkinson ne peut pas être garantie, l’entrée en établissement spécialisée devient la meilleure des solutions :

  • Là, il pourra être encadré et suivi par un personnel compétent et formé aux thérapeutiques du patient désorienté.
  • Il ne souffrira pas de l’isolement, ses déplacements à l’extérieur comme au sein de son propre domicile devenant de plus en plus périlleux. Le fait d’être entouré en permanence, et non plus plongé dans l’angoisse de la solitude, aura une influence sur son moral et son état psychologique.


Néanmoins, il faudra veiller particulièrement à ce qu’il puisse amener dans sa nouvelle demeure que représente la maison de repos et de soins, le maximum d’objets personnels tels que des photos, des souvenirs, son petit mobilier, car le malade de Parkinson a besoin de repères solides. Toutes situations nouvelles pouvant le déstabiliser. Pour son plus grand bénéfice, l’entrée en établissement doit être progressive et soutenue par les membres de la famille.

Retraite Plus Belgique se propose de vous informer sur les différentes options existantes afin de mieux vous guider dans votre recherche d’une maison de repos et de soins adaptée aux malades de Parkinson pour votre proche… 

N’hésitez-pas à contacter nos conseillers en gérontologie. Ils vous guideront dans les démarches afin d’obtenir une place dans une maison de repos et de soins pour votre proche malade de Parkinson et lui assurer ainsi le meilleur encadrement médical possible.  Retraite Plus Belgique Tel : 02.318.04.78

Discuter avec nos conseillers experts en maison de retraite en cliquant ici 

Trouvez une maison de repos adaptée à la maladie de Parkinson :

Quel type de maison recherchez-vous ?
Dans quelle province ?
Quel est votre délai d'urgence ?
Coordonnées pour recevoir ma sélection :

CNIL Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée