La réduction d’impôts pour paiement d’une rente alimentaire La réduction d’impôts pour paiement d’une rente alimentaire


Quelle est la réduction d'impôt pour paiement d’une rente alimentaire en maison de repos? et quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir en bénéficier? Le point avec Retraite Plus...

La réduction d’impôts pour paiement d’une rente alimentaire en maison de repos

 

  • Qui sont les débiteurs alimentaires légaux d’une rente alimentaire ?

 

Parfois, une personne âgée n’a pas un revenu suffisant pour faire face à l’ensemble de ses besoins financiers.

 

Elle peut alors demander une contribution à ses débiteurs alimentaires légaux :

  • époux ou épouse,
  • ex-conjoint,
  • enfants,
  • petits enfants,
  • parents, grands parents.

 

Par contre les collatéraux (frères, sœurs, oncles, tantes…) ne sont pas considérés comme débiteurs alimentaires légaux.

 

 

  • Quelle est la réduction d’impôts en cas de paiement d’une rente alimentaire ?

 

En contrepartie de cette aide, chaque débiteur alimentaire légal peut déduire de ses revenus nets, les versements effectués, à concurrence de 80 %

 

 

  • Conditions pour la réduction d’impôts concernant une rente alimentaire ?

 

Cette déduction n’est possible que si les conditions suivantes sont réunies :

 

  • La rente doit être payée en raison d’une obligation alimentaire légale :
    • volontaire ou en exécution d’une décision judiciaire
    • le bénéficiaire doit être dans un état de besoin

 

  • Le bénéficiaire de la rente ne fait pas partie du ménage du débiteur

 

  • La rente est payée régulièrement (ex : toutes les semaines, mois, trimestres…)

 

  • Ce paiement peut être justifié par des documents probants :
    • justificatifs de paiements
    • ou paiement en nature, dans des cas restreints. Exemple : mise à disposition gratuite de l’habitation
Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de repos?