La maladie de Parkinson: Impact sur la vie au quotidien


Accueil > Santé Seniors > Pathologies spécifiques au grand âge > La Maladie de Parkinson

Comment se comporter vis-à-vis d’un malade de Parkinson ? Comment gérer ses réactions psychologiques parfois imprévisibles ? Comment tenir le coup en tant qu’aidant pour faire face à une assistance devenue nécessaire dans les gestes quotidiens ? Voilà un certain nombre de difficultés que doivent affronter les proches d’un malade de Parkinson.

Ainsi, découragés, surmenés, voire déprimés, les aidants doivent néanmoins continuer à aider leur proche malade de Parkinson dans les gestes essentiels de la vie de tous les jours : S’alimenter, s’habiller et se déplacer sans danger. Il faut faire preuve d’une surveillance accrue afin d’éviter les chutes et gérer les angoisses inhérentes à leur pathologie. Ce qui bien évidemment demande beaucoup d’énergie.

 

 

 

Si au début de la maladie, une vie « normale » à domicile est tout à fait possible, l’assistance d’une tierce-personne – Un Aidant- ou l’hébergement en maison de repos et de soins s’avère ensuite indispensable :

  • Des difficultés à se déplacer surviennent, telle que la marche à petits pas glissés, les bras collés au corps. La rigidité musculaire entraine de nombreuses douleurs aux articulations. Les tremblements deviennent parfois très handicapants. Ils sont accentués par la fatigue, le stress, les bouleversements.

 

  • Une hyper salivation due aux problèmes de déglutition gêne de plus en plus le malade. Le ralentissement des muscles intestinaux entraîne des problèmes de constipation importants pouvant conduire à une obstruction intestinale totale. L’amaigrissement doit être surveillé de près.

 

  • De plus, des troubles psychiques et du comportement peuvent entraîner une confusion mentale ou une démence. Le malade de Parkinson, ne peut plus du tout rester seul sans surveillance et sans assistance médicale dans le dernier stade de sa maladie. Ce qui est difficilement réalisable à domicile. A ce stade là, l’entrée en maison de repos et de soins adaptés s’impose généralement.

 

En savoir plus… Impact sur la vie quotidienne – Les aidants 

 

N’hésitez-pas à contacter nos conseillers en gérontologie, ils vous guideront dans les démarches afin d’obtenir une place dans une maison de repos et de soins pour votre proche malade de Parkinson et lui assurer ainsi le meilleur encadrement médical possible.  Retraite Plus Belgique Tel : 02.318.04.78

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée