Journée Mondiale Alzheimer : Comment améliorer la prise en charge du malade ?


Accueil > Blog > Actualités

Catégorie Actualités
Journée Mondiale Alzheimer : Comment améliorer la prise en charge du malade ?
Journée Mondiale Alzheimer : Comment améliorer la prise en charge du malade ?

Au lendemain de la 20ème Journée Mondiale Alzheimer qui s’est déroulée le 21 septembre dernier à travers le monde, afin de sensibiliser l’opinion publique autour de cette maladie neurodégénérative incurable affectant au total près de 36 millions de personnes, dont officiellement 160 000 en Belgique, plusieurs pistes sont poursuivies.

Elles visent une meilleure prise en charge du malade Alzheimer et de ses proches, du diagnostic précoce à la fin de vie, permettant un accompagnement personnalisé et de qualité…

Un personnel mieux formé en maison de repos et de soins

Ainsi, la Ligue Alzheimer ASBL, organisme reconnu par la région Wallonne, la communauté française et l’INAMI, propose des formations spécifiques nommées « Réadem ».

Il s’agit d’une formation au rôle de référent-démence destinée aux membres du personnel des maisons de repos et de soins (MRS) et des maisons de repos (MR) afin d’assurer un suivi personnalisé et adapté aux patients désorientés.

En effet, des approches thérapeutiques spécifiques sont nécessaires pour accompagner au quotidien les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Réduire les troubles du comportement et améliorer le quotidien des malades

Le traitement médicamenteux, à lui seul, ne peut suffire à réduire l’agitation, l’état d’anxiété et de confusion engendrés par la maladie.

Les troubles du comportement expriment généralement un mal-être accentué par les difficultés à se faire comprendre. D’où l’importance de la communication non-verbale, des activités de stimulation cognitive et des animations adaptées à la pathologie, telles qu’elles sont pratiquées en maison de repos et de soins. 

Les bienfaits de la stimulation multisensorielle en maison de repos et de soins

Les thérapies non-médicamenteuses, comme la musicothérapie, l’art-thérapie, la relaxation au sein des espaces Snoezelen, à savoir des espaces situés au sein des maisons de repos, entièrement dédiés à la stimulation multisensorielle, sont très bénéfiques pour le patient Alzheimer.

Basés sur le travail des sens, et la réminiscence, ces thérapies font appel à la mémoire sensorielle encore très vive malgré la maladie.

Par exemple, la mémoire olfactive et gustative est stimulée à travers des ateliers-cuisine ou au sein du jardin thérapeutique de la maison de repos et de soins.

Par ailleurs, la coopération internationale en matière de recherche scientifique devrait permettre une avancée plus rapide vers un traitement curatif et préventif de la maladie d’Alzheimer.

Pour l’heure, les spécialistes s’accordent à dire que de nombreuses molécules sont à l’essai, toutes visent à stopper le processus de dégénérescence cérébrale, mais il faudra encore un certain temps avant qu’elles ne soient validées chez l’homme.

Concernant le diagnostic de plus en plus précoce de la maladie d’Alzheimer, il est désormais possible de l’effectuer dès les premiers signes et troubles de la mémoire, au sein notamment des Cliniques de la Mémoire, en relation avec le médecin généraliste, le neurologue ou le psychiatre. 

Plus tôt la maladie sera dépistée, plus vite une prise en charge sociale et médicale pourra se mettre en place. Dans l’intérêt du patient et de sa famille.

Pour en savoir plus, contactez la ligue Alzheimer
au 0 800/15 225

Pour trouver une place en maison de repos et de soins spécialisée dans l’accueil des patients Alzheimer, contactez librement les conseillers en gérontologie de Retraite Plus Belgique au 02 318 04 78

Trouvez une maison de repos correspondant à vos critères:

Quel type de maison recherchez-vous ?
Dans quelle province ?
Quel est votre délai d'urgence ?
Coordonnées pour recevoir ma sélection :

CNIL Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Partagez cet article :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée