Comment diminuer la consommation de médicaments en maison de repos et de soins ?


Accueil > Blog > Actualités

Catégorie Actualités
Comment diminuer la consommation de médicaments en maison de repos et de soins ?
Comment diminuer la consommation de médicaments en maison de repos et de soins ?

Objet de toutes les préoccupations, la surconsommation de médicaments en maison de repos et de soins en Belgique, comme partout ailleurs, doit absolument diminuer. Avec une moyenne de 8 médicaments par jour et par personne, en raison de plusieurs pathologies dont souffrent à la fois les personnes âgées hébergées, le coût annuel dépasse les 130 millions d’euros.

Privilégier les thérapies adaptées et les approches non-médicamenteuses

Dans ses recommandations, le programme de coopération européenne sur la maladie d’Alzheimer, Alcove, auquel adhèrent 19 états membres, dont la Belgique, fixe comme objectif partagé, entre autres, la réduction de l’usage inapproprié des neuroleptiques dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

En effet, si les troubles du comportement des personnes âgées malades d’Alzheimer sont la première cause d’entrée en institution, d’autres méthodes non médicamenteuses doivent être adoptées pour améliorer la qualité de vie de ces patients.

Des études ont montré qu’à travers tout un panel d’activités thérapeutiques spécifiques telles qu’elles sont proposées en maison de repos et de soins, comme par exemple l’art-thérapie, la musicothérapie, les jardins thérapeutiques, l’espace Snoezelen dédié à la stimulation multisensorielle, les personnes âgées pouvaient réduire considérablement leur consommation de neuroleptiques.

Tout simplement parce que ces méthodes apaisent, réduisent les troubles du comportement et l’anxiété, favorisent l’endormissement, améliorent la qualité du sommeil et régulent l’appétit.

Ainsi, d’après une expérience menée pendant 4 ans sur 109 personnes âgées de 87 ans en moyenne dans un hôpital de la région parisienne, en Essonne, basée sur « l’humanitude »* -une philosophie de soins élaborée par Rosette Marescotti et Yves Gineste incluant 150 pratiques spécifiques -la consommation de neuroleptiques a été divisée par 7 !  Avec une réduction prouvée de 88,5 % de l’usage de ces médicaments.

En Belgique, 42% des personnes âgées de plus de 85 ans vivent en maison de repos et de soins. Ce sont en majorité des femmes devenues dépendantes de soins, et leur part est en constante augmentation du fait de l’allongement de l’espérance de vie, mais également du nombre croissant de malades d’Alzheimer.

Une raison de plus pour développer à tout prix les approches non-médicamenteuses dans les plus de 1700 établissements belges.

Pour trouver une maison de repos et de soins selon votre région, vos besoins spécifiques et votre budget, contactez librement les conseillères en gérontologie de Retraite Plus Belgique au 02 318 04 78

Discuter avec nos conseillers experts en maison de retraite en cliquant ici 

Vous êtes à la recherche d'une maison de repos dans votre région?

Quel type de maison recherchez-vous ?
Dans quelle province ?
Quel est votre délai d'urgence ?
Coordonnées pour recevoir ma sélection :

CNIL Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Partagez cet article :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée