Alzheimer : Peut-on prendre des tranquillisants?


Accueil > Blog > Actualités

Catégorie Actualités
Alzheimer : Peut-on prendre des tranquillisants?
Alzheimer : Peut-on prendre des tranquillisants?

D'après une récente étude, 4 ordonnances sur 10 seraient potentiellement dangereuses pour les seniors et notamment celles qui prescrivent des somnifères à base de benzodiadépines.

 

Les défis de la prise de tranquillisants pour les personnes atteintes d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative progressive qui affecte la mémoire, les capacités cognitives et le comportement. Les personnes atteintes de la maladie peuvent déjà présenter des difficultés de cognition, de mémoire et de jugement, ce qui rend l'utilisation de tranquillisants particulièrement délicate. Voici quelques défis potentiels associés à la prise de tranquillisants chez les personnes atteintes d'Alzheimer :

1. Altération cognitive accrue : Les tranquillisants peuvent aggraver les symptômes cognitifs de la maladie d'Alzheimer, tels que la confusion et la désorientation.

2. Effets secondaires accrus : Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer sont souvent plus sensibles aux effets secondaires des médicaments, y compris les tranquillisants. Cela peut inclure une somnolence excessive, une confusion accrue et une diminution de la coordination motrice.

3. Interactions médicamenteuses : Les personnes atteintes d'Alzheimer prennent souvent plusieurs médicaments pour gérer les symptômes de la maladie et les conditions médicales coexistantes. Les tranquillisants peuvent interagir avec d'autres médicaments, augmentant ainsi le risque d'effets indésirables.

4. Dépendance et tolérance : L'utilisation à long terme de tranquillisants peut entraîner une dépendance et une tolérance, ce qui signifie que des doses plus élevées peuvent être nécessaires pour obtenir le même effet. Cela peut être particulièrement préoccupant chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, car cela peut aggraver les symptômes cognitifs et comportementaux.

Alternatives à l'utilisation de tranquillisants

Plutôt que de recourir aux tranquillisants pour traiter l'anxiété ou l'agitation chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, il existe plusieurs alternatives à considérer :

1. Approches non pharmacologiques : Des interventions non médicamenteuses, telles que la thérapie comportementale, la thérapie occupationnelle, la musique et l'art-thérapie, peuvent être efficaces pour gérer l'anxiété et l'agitation chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

2. Environnement apaisant : Créer un environnement calme et sécurisé peut aider à réduire le stress et l'agitation chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Cela peut inclure l'utilisation de musique douce, de lumières tamisées et de zones de repos confortables.

3. Activité physique : L'exercice régulier peut aider à réduire l'anxiété et à améliorer l'humeur chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Des activités douces comme la marche, la natation et le yoga peuvent être bénéfiques.

4. Support émotionnel : Offrir un soutien émotionnel et une présence aimante peut être extrêmement bénéfique pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Une écoute attentive et une communication douce peuvent aider à apaiser l'anxiété et à promouvoir le bien-être émotionnel.

16 000 à 31 000 cas d’Alzheimer chaque année seraient dus à une consommation trop importante de psychotropes

Une étude menée par l’INSERM pendant plus de 15 ans chez un millier de personnes âgées de plus de 65 ans a clairement établi l’augmentation du risque de survenue de la maladie d’Alzheimer chez celles qui consommaient régulièrement et pendant de nombreuses années ce type de médicaments.

Pour en savoir plus sur les benzodiadépines et la Maladie d'Alzheimer, regardez la vidéo suivante:

Vous êtes à la recherche d'une maison de repos dans votre région?

Quel type de maison recherchez-vous ?
Dans quelle province ?
Quel est votre délai d'urgence ?
Coordonnées pour recevoir ma sélection :

CNIL Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Partagez cet article :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée