En savoir plus sur ….d’où vient-elle et comment la prévenir ?


Accueil > Santé Seniors > Pathologies spécifiques au grand âge > La Maladie de Parkinson > En savoir plus sur la maladie de Parkinson

La prévention de la maladie de Parkinson

 

Depuis plusieurs années, les chercheurs se penchent sur les éventuels moyens de prévenir la maladie de Parkinson ou de retarder son apparition. Ils ont émis plusieurs recommandations :

 

Les aliments, substances et activités protectrices :

 

  • Acides Gras Insaturés et Oméga 3 : Il est désormais prouvé que les acides gras insaturés comme les omégas 3 jouent un rôle dans la protection de la membrane des neurones. En consommer serait donc un moyen d’empêcher la destruction des neurones et, d’une certaine façon, pourrait faire reculer l’apparition de la maladie de Parkinson.

 

  • Vitamines : Certaines vitamines, comme la vitamine D et la vitamine E, joueraient également un rôle préventif dans la maladie de Parkinson. En effet, la vitamine E est un puissant antioxydant, elle joue un rôle important dans la protection de l’organisme contre la maladie de Parkinson.

 

  • Autres substances : D’autres substances comme la caféine, la nicotine et l’ibuprofène consommées avec une grande modération, seraient également utiles dans la prévention de la maladie de Parkinson. Nul n’ignore, néanmoins, les effets dévastateurs du tabac qui entrainent à lui seul de longues et terribles maladies.

 

  • Sport : D’autre part, il est maintenant couramment admis que la pratique régulière d’une activité sportive, protégerait des troubles de motricité, symptomatiques de la maladie de Parkinson. Ainsi, une activité physique régulière pourrait avoir un effet neuro-protecteur. Les sports indiqués sont la natation, le tennis et le vélo.

 

Les substances et aliments nocifs :

La maladie de Parkinson est une maladie touchant le cerveau. Pour le garder en « bon état », certains éléments néfastes doivent être éliminés. Il a été prouvé que la première cause de dégénérescence du cerveau, ce sont les radicaux libres qui ont une action oxydante sur les cellules. Mais il existe d’autres éléments polluants qui sont responsables de la destruction des cellules nerveuses.

  • Les métaux lourds provenant de la pollution des aliments, de l’eau ou même de l’air.
  • Les variations trop brusques des apports de sucre au cerveau.
  • Les acides gras dits « saturés » présents dans la viande et les produits à base de lait
  • L'alcool
  • La Fumée provenant du tabac (à la différence de la nicotine)
Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée