En savoir plus sur « La démence : comment la reconnaître et la diagnostiquer ?


Accueil > Santé Seniors > Pathologies spécifiques au grand âge > La démence > En savoir plus sur la démence

Environ 6% des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent de démence. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter avec le vieillissement croissant de la population, et devrait atteindre 200 000 personnes en Belgique, en 2030. 

La démence se traduit, au jour le jour, mais de manière progressive par les symptômes suivants :

  • Des troubles du langage.
  • Des troubles de l'attention et de la concentration.
  • Des troubles de la perception et de l’orientation.
  • Des troubles de la mémoire.
  • Un état dépressif.
  • Des troubles du comportement tels que la négligence de soi, une conduite alimentaire perturbée, des actes illogiques, une tendance à fuguer, un sommeil agité.

Lorsque ces troubles apparaissent, une consultation s’impose. Elle sera alors suivie si nécessaire de tests, d’un électroencéphalogramme, et d’un scanner cérébral pour confirmer le diagnostic de démence.

 

Ainsi, si des trous de mémoire sont tout à fait habituels chez les personnes âgées qui oublient facilement les détails, la démence, elle, affecte l’ensemble des événements, qui disparaissent de la mémoire. Le phénomène est d’autant plus frappant, que la personne n’en a même plus conscience, alors qu’une personne âgée qui se plaint de trous de mémoire est bel et bien consciente.

De même la personne atteinte de démence ne sera pas en mesure d’acquérir de nouvelles connaissances. La capacité de fixation étant altérée par la maladie. Peu à peu, elle perd de son autonomie car elle oublie comment effectuer les gestes essentiels quotidiens. Surviennent ensuite des troubles du caractère avec des délires de persécution et des phénomènes hallucinatoires.

Aussi, dès que les premiers symptômes apparaissent, il est vivement conseillé de consulter un médecin pour réaliser un certain nombre de tests et ensuite pratiquer si nécessaire, un électroencéphalogramme, suivi d’un scanner afin de déceler une atrophie cérébrale.

Le médecin vérifie alors que le patient souffre bien d’une perte de la mémoire des faits anciens mais également des événements récents. Il teste le patient sur sa capacité à raisonner de manière logique, à reconnaitre certains objets ou personnes. Le test le plus fréquemment utilisé est le Minimental Status (MMS) d’une durée de 20 minutes.

Un diagnostic précoce permet de traiter le patient en atténuant les symptômes de la maladie et en ralentissant son évolution, ce qui donne au malade davantage d’autonomie dans sa vie quotidienne.

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée