La dégénérescence musculaire : Comment la reconnaître ? Comment la diagnostiquer?


Accueil > Santé Seniors > Pathologies spécifiques au grand âge > La dégénérescence musculaire

Lorsque les symptômes d’une dégénérescence musculaire sont clairement établis, comme :

  •  La faiblesse musculaire progressive.
  •  La raideur faciale, la raideur des articulations.
  •  Les troubles oculaires comme la cataracte.
  •  Les troubles cardiaques.
  •  Les troubles digestifs avec des difficultés à avaler, les tendances à l'étouffement provoquées par le mauvais fonctionnement des muscles du tube digestif.

On réalise alors à différents examens tels que : L'examen de l'état mental et de la parole, l'examen du système sensitif, l'examen du système moteur afin de tester la motricité et rechercher les éventuelles existences de :

  • Une atrophie musculaire
  • Une diminution de la force musculaire
  • Une anomalie des gestes fins ou de la coordination motrice
  • Des troubles du tonus
  • Des troubles des réflexes

Ensuite,  pour diagnostiquer une dégénérescence musculaire, on procède à un examen complet, en plusieurs étapes :

  • La recherche d'antécédents familiaux
  • Des tests sanguins pour mesurer le niveau de certains enzymes car la détérioration des muscles libère des enzymes dans le sang.
  • Des tests ADN.
  • Un examen du système moteur

L'intérêt d'un diagnostic précoce est de permettre une prise en charge rapide et adaptée afin de prolonger son autonomie. Car même s'il n'est pas possible d'en guérir on peut soulager la personne atteinte de dégénérescence musculaire de ses nombreuses douleurs. Des douleurs dues, entre autres, aux raideurs des articulations et qu’une opération chirurgicale peut, dans certains cas, soulager.

En savoir plus sur :Les différentes formes de dégénérescence musculaire 

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée